Actuellement

Agenda

::: Musique ::: Un mardi sur deux :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
De Christian Dalimier, mise en scène de Christian Dalimier assisté de Valériane De Maerteleire
Avec Nicole Valberg et Laetitia Reva



Elle est assise au bord du lit, dans sa résidence « Les Papillons ». Elle, c’est Madeleine. Et un mardi sur deux, Evelyne vient lui rendre visite. La première n’arrive plus à se souvenir. La seconde cherche à oublier une histoire d’amour sans lendemain. Vieillir est difficile, aimer ne l’est pas moins. Aux Papillons, le temps s’arrête. Les images du film défilent à l’envers. Celui de Madeleine ? Celui qu’Evelyne s’invente ?
Christian Dalimier nous entraine dans les méandres de la mémoire et dresse le portrait délicat de deux femmes qui luttent pour garder leurs repères. Un mardi sur deux est la chronique de leur complicité inattendue, le récit feutré de leur rencontre.

Une création de la Cie Hêtre Urbain, avec l’aide du Festival de Spa et du Centre culturel de l’arrondissement de Huy
 
::: Blues ::: Guy Verlinde & the Mighty Gators (Lightnin'Guy) :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
Le jeu de Guy Verlinde tant à la guitare slide qu’à l’harmonica est unique, authentique, bourré d’émotion. « Energie » est le mot-clé qui caractérise ses shows. Il se donne à fond à son public, qui le lui rend bien. Sa slide et son harmonica, joués dans la tradition de Chicago, lui permettent à chaque fois de faire chanter et danser son public sur ses riffs précis et francs.

Guy Verlinde n’est pas seulement un excellent chanteur et un musicien, il est également un animateur hors pair. Où qu’il se trouve et quelque soit son public, dès qu’il pose les pieds sur la scène, il ne faut jamais attendre longtemps avant qu’une véritable fête s’installe, rythmée par une succession efficace de moments calmes et d’euphorie. C’est dans une ambiance déchaînée mais bon enfant, que se terminent tous ses concerts.

Abonnement 5 concerts : 60€
Entrée par concert : 16€, prévente : 13€

Organisé avec Iguana Café
 
::: 3 x 20 ::: L’Afrique du Sud : un monde en un seul pays :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
par Jean-Luc Lerat et Annie Delaunois


A cause de l’apartheid, l’Afrique du Sud s’est longtemps mise au ban du reste
du monde. Pourquoi et comment ce régime ségrégationniste a-t-il vu le jour…?
Quels efforts ont dû être déployés pour qu’il soit enfin aboli…? De la ville du
Cap au parc Krüger, nous marcherons sur les traces des colons hollandais,
français et anglais. L’Afrique du Sud est un continent à elle seule, tant ses
paysages sont riches et variés…: littoral déchiqueté par les océans, vignobles
du Cap, montagnes grandioses du Drakensberg, route des cascades...
Nous
quitterons le continent africain par un dernier regard sur l’une des plus
grandes merveilles de la nature…: les chutes Victoria.


Entrée + goûter : 3 €
Sur réservation

Au Centre culturel
 
::: Dépaysement ::: Saint-Petersbourg, Moscou, l’Anneau d’or, joyaux de la Russie impériale :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
Saint-Pétersbourg, l’ancienne capitale restaurée, ressuscitée, avec les gran-
dioses palais des czars (palais d’hiver, Pavlosk, Tsarskoïe Selo) ; une charmante
croisière sur la Neva, la Volga... la ville musée de Kiji et ses pittoresques
églises en bois, Iaroslavl, Ouglitch, Serguiev Possad, Rostov Iaroslavski,
Kostroma, Souzdal ; une profusion de kremlins, de monastères exubérants,
de cathédrales couronnées de multiples bulbes ; puis Moscou, fière de son
métro, du Kremlin, de sa place Rouge, de ses églises, de ses parcs... Un voyage
fascinant au cœur d’une Russie impériale et religieuse qui relève la tête après
la chute de l’empire soviétique !

A la Maison de Quartiers Engis Centre
 
::: Théâtre ::: Arrête ! :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
De Dominique Bréda, Jean-François Breuer et Catherine Decrolier

Mise en scène de Gwen Berrou

Avec Jean-François Breuer, Catherine Decrolier et la participation d’Amélie Saye
Durée : 1h10


Pourquoi tant de spectacles sont chiants? C’est ce que se demandent Catherine et Jean-François. Voilà un an qu’ils planchent sur leur projet, coincés entre le souci de plaire et leur propre identité, se creusant la tête pour arriver à être aimés et à faire rire leur futur public. Des spectateurs qu’ils convient à une expérience : ils vont répéter leur pièce en direct, partageant ainsi la joie du processus de création et sa complexité. Bousculé, le public devient le troisième personnage de cette histoire insensée et vit un cocktail d’émotions, entre amusement, surprise mais aussi malaise…
« Arrête ! » raconte une grande épopée romanesque, une histoire d’amour entre deux êtres que tout sépare. C’est un classique inachevé des années 60, écrit par l’auteur américain Windsboroughglancy, revisité et porté à la scène pour la première fois il y a 10 ans. Jean-François Breuer et Catherine Decrolier réendossent aujourd’hui ces rôles si attachants de simplicité.
 
::: Expo ::: EC RIRE & DES SINER - Une exposition de José Parrondo :::
::: Jeudi 1er janvier 1970 ::: 1h00 :::
José Parrondo (1965, vit et travaille à Liège), a d'abord étudié la photographie avant d'apprendre la peinture et l'illustration en autodidacte. Il est aussi musicien à ses heures, pratiquant notamment le ukulélé et le piano-jouet…
Après avoir pratiqué le fanzine et publié des carnets à compte d'auteur, il édite en 1995 son premier livre, une bande dessinée intitulée L'Eau du duc. Suivront plusieurs autres ouvrages, dès 1996, édités entre autres par L'Association et les éditions du Rouergue (deux maisons avec lesquelles José Parrondo collabore encore aujourd'hui).
Au total, José Parrondo a publié aujourd'hui une quarantaine d'ouvrages. Son style est caractéristique et immédiatement reconnaissable : des couleurs vives ; un dessin simple et clair, voire minimaliste ; des textes drôles, truffés de jeux de mots et calligraphiés dans une écriture scolaire limpide ; un style faussement naïf et des histoires mariant absurde et second degré.
Le regard de José Parrondo n’est jamais cynique, malgré l'absurdité des situations dans lesquelles il place ses personnages. Au contraire, ses livres sont plutôt une ode à la naïveté, à la poésie et à la part d’enfance qui nous habite tous. Face aux difficultés et aux obstacles qui mettent ses personnages en échec, le petit monde de José Parrondo répond par la fragilité, par l'humour bien entendu, mais également par une douce mélancolie qui, en filigrane, derrière des interrogations ou des solutions candides, pose des questions philosophiques et existentielles.
Parlant aux enfants comme aux adultes, l’œuvre de José Parrondo peut s'appréhender à différents niveaux et amorcer tout autant le rire, l'émotion que la réflexion et la poésie.
L'exposition qui lui est consacré propose des planches originales, mais également des créations nouvelles de l'auteur sous forme de dessins, de modules et d'objets en trois dimensions. L'exposition présente un regard rétrospectif sur l’œuvre de José Parrondo, tout en s'appuyant sur des inédits.


::: PROGRAMME :::

Une exposition ludique et interactive pour les petits comme pour les grands à partir de 5 ans.

::: du 26 avril au 26 mai 2018
::: les jeudis et vendredis de 15h30 à 17h30
::: les samedis de 9h à 13h

Une visite guidée et atelier créatif pour les enfants et leurs parents.

::: le samedi 5 mai 2018 de 14h à 17h


Au Centre culturel d'Engis - rue du Pont 7, 4480 Hermalle-sous-Huy
Infos et inscriptions : Adeline Beaudry (CEC d'Engis) au 085 82 47 60


L’exposition a été conçue par l’artiste et le secteur Arts plastiques du Centre culturel de Liège – Les Chiroux, en partenariat avec la CCR/Liège, la Bibliothèque centrale - Province de Liège, les Ateliers du Texte et de l’Image asbl et le secteur Jeune
Public du Centre culturel de Liège – Les Chiroux, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de la Ville de Liège et de Liège-Province-Culture.
Dans le cadre des festivals Babillages, l'art et les tout-petits et Noël au Théâtre.
L’exposition bénéficie d’un accompagnement de la CCR /Liège et de la Bibliothèque centrale Province de Liège.