Actuellement

Agenda

::: Blues :::

::: Blues ::: Jimmy Johnson (USA) :::
::: Vendredi 18 mars 2016 ::: de 20h30 à 23h55 :::
A Chicago Blues Legend


Né dans le Mississipi, où il travaillera dans les champs de coton avant de déménager à Chicago, comme nombre de ses pairs (Muddy Waters,
Jimmy Burns...), Jimmy Johnson est longtemps resté dans l’ombre de ses frères, Syl Johnson et Mack Thompson.

Soudeur de métier, son don pour la musique fait jour pourtant dans les années 70. Et c’est âgé de 50 ans qu’il enregistre son premier album et se fait une place distincte sur la scène Chicago Blues regorgeant de talents.

Son jeu de guitare, tout en retenue, apporte un climat intense aux morceaux qu’il interprète en osmose parfaite avec son chant. Il suffit d’écouter sa version de “ As the Year Go Passing By” pour se rendre compte du talent immense de ce vétéran du blues.

Après avoir tourné avec Otis Rush, Freddie King, Magic Sam et d’autres encore, la carrière solo de Jimmy Johnson prend un essor international avec sa nomination aux Grammy Awards pour sa contribution au “Living Chicago Blues Vol. 1” (Alligator).

En parfait chef d’orchestre, Jimmy Johnson a toujours su mettre sa voix soul et ses riffs de guitare jazzy au service du groove, en privilégiant le son du groupe plutôt que son individualité. Ce qui explique le succès mondial de ses albums, tels que “Every Road Ends Somewhere” (Ruf), “I’m A Jockey” (Verve, 1995) récompensé par un W.C.Handy Award, et “Bar Room Preacher” (Alligator, 1985).

Ses performances scéniques continuent à marquer les esprits dans de nombreux Festivals de renommée internationale, salles de concert et universités en Europe, Japon et Amérique du Nord.

Prix
Abonnement 5 concerts : 60€
Entrée par concert : 16€, prévente : 13€

Organisé en partenariat avec Iguana Café

Infos et réservations:
Iguana Café : 0477 29 72 71 www.iguana-cafe.be
CC Engis : 085 82 47 60 www.ccengis.be
 
::: Blues ::: Open stage blues :::
::: Vendredi 15 janvier 2016 ::: de 20h30 à 23h30 :::
Cette soirée a pour but d'ouvrir la scène aux bluesbands, amateurs ou semi-professionnels, tous issus de la région liégeoise, en les plaçant dans les meilleures conditions techniques.
L'occasion pour eux de passer de spectateur à acteur sur notre scène…

Picker's Blues Trio à 20h30
Delta Blues Mushroom à 21h00
Meneguins à 21h30
Gioia à 22h15
 
::: Blues ::: Mike Wheeler (USA) :::
::: Vendredi 13 novembre 2015 ::: de 20h30 à 23h55 :::
Dans la ville de Chicago, le blues est un aliment de base. Al Capone, Michael Jordan et la Tour Sears sont ce qui vient à l'esprit des touristes lorsqu’ils visitent Chicago mais le Chicago Blues, c'est ce qui capte leur âme.

Et quand ces visiteurs entrent dans un blues bar enfumé, il y a de fortes chances qu’ils découvriront un des meilleurs guitaristes de la scène musicale de Chicago.

Mike Wheeler est l'un de ceux là ! Il joue le blues depuis plus de 28 ans.
Durant la dernière décennie Mike a marqué la scène blues de Chicago autant que la scène internationale. Qu'il joue à Chicago, à la télévision ou en Europe, Mike joue avec son cœur, toujours avec le même enthousiasme.
Son premier concert s’est déroulé avec Lovey Lee, pianiste de Muddy Waters, en 1984. Dans les années 90′, il se produit avec la chanteuse/bassiste Joan Baby, puis avec Cadillac Dave & The Chicago Redhots, Sam Cockrell & The Groove, Nellie TigerTravis, Big Ray & Chicago’s Most Wanted, Big James & The Chicago Playboys (5 CD).
Il crée ensuite son groupe The Grooveshakers et joue avec Koko Taylor, Buddy Guy, B.B. King, Shemekia Copeland, Jimmy Johnson, Son Seals, Willie Kent.
Il est une valeur sûre de la scène actuelle du Chicago Blues. Dernièrement sous le Label Delmark, il sort son CD « Self Made Man ».


The band
- Mike Wheeler : vocals, guitar
- Larry Williams : bass
- Cleo Cole : drums
- Brian James : keyboard
Site: http://www.mikewheelerband.com/

Abonnement 5 concerts: 60 €

Au Centre culturel d'Engis

Organisé en partenariat avec Iguana Café
 
::: Blues ::: John Richardson (USA) :::
::: Vendredi 2 octobre 2015 ::: de 20h30 à 23h55 :::
John ‘Del Toro’ Richardson est un guitariste de blues de Houston (Texas), digne représentant du Texas Blues. Il est né dans une famille de musiciens, ce qui explique que, très tôt, il occupe la scène musicale autour de Houston où il se découvre une passion pour le blues.

Il est connu pour sa sonorité impeccable, sa voix douce qui contraste avec le joueur de guitare explosif qu’il est sur scène. Sans avertissement, il peut passer d’un jeu lisse à des solos musclés, en fonction des réactions du public.

Chez lui, on le surnomme The Texas Bull, ce qui n’est pas peu dire !


Abonnement 5 concerts: 60 €

Au Centre culturel d'Engis

Organisé en partenariat avec Iguana Café


 
::: Blues ::: Mississipi Heat (USA) :::
::: Vendredi 18 septembre 2015 ::: 20h30 :::
Mississippi Heat a été créé par l’harmoniciste Pierre Lacocque en 1991.
La carrière musicale de Pierre Lacocque a commencé à Chicago il y a 23 ans. Au début, il a accompagné Jr. Wells, Sammy Lawhorn et Phil Guy. Puis il a joué pendant de nombreuses années à Montréal, au Canada, où il a remporté le premier prix lors de la ‘Montreal Battle of The Bands’ en 1975. Il a réapparu sur la scène de Chicago il y a quelques années où il est aujourd’hui reconnu comme un joueur d'harmonica puissant, sensible et innovant.

Le répertoire de Mississippi Heat rend hommage au blues traditionnel d’après-guerre que Muddy Waters, Jimmy Rogers, Sonny Boy Williamson II, Howlin ' Wolf et Jimmy Reed ont créé dans le début des années 1950. Ils y ont ajouté une tournure moderne qui met notamment en vedette l’extraordinaire chanteuse afro-américaine de gospel Inetta Visor.

Au cours de toutes ces années, le band a conquis le cœur du public américain, canadien et européen.

Les artistes composant le groupe totalisent plus de 100 ans d'expérience dans le blues typique Chicago style et comptent 11 CD à leur actif. Ils ont récolté plusieurs awards dont deux prestigieux « Best Chicago Blues CD » et « Meilleure production Blues de l’année ».


Mississippi Heat Band
Pierre Lacocque – harmonica
Inetta Visor – lead vocal
Michael Dotson – guitare
Brian Quinn – basse
Kenneth Smith – drums


Site : http://mississippiheat.net/


Abonnement 5 concerts : 60€

Au Centre culturel d'Engis

Organisé avec Iguana Café
 
::: Blues ::: Lightnin'Guy & The Mighty Gators :::
::: Vendredi 22 mai 2015 ::: 20h30 :::
Première partie: Meneguins (B)

Repas Barbecue sur réservation (dès 19h)


Lightnin'Guy: Artiste à haute énergie (21h30)

Le jeu de Lightnin’Guy tant à la guitare slide qu’à l’harmonica est unique, authentique, bourré d’émotion. « Energie » est le mot-clé qui caractérise ses shows. Il se donne à fond pour son public, qui le lui rend bien. Sa slide et son harmonica, joués dans la tradition de Chicago, lui permettent à chaque fois de faire chanter et danser son public sur ses riffs précis et francs.

Lightnin’Guy n’est pas seulement un excellent chanteur et un musicien, il est également un animateur hors pair. Où qu’il se trouve et quelque soit son public, dès qu’il pose les pieds sur la scène, il ne faut jamais attendre longtemps avant qu’une véritable fête s’installe, rythmée par une succession efficace de moments calmes et d’euphorie. C’est dans une ambiance déchaînée mais bon enfant, que se terminent tous ses concerts.

Six albums à son actif. Depuis son passage chez nous en 2011, il tourne inlassablement en Belgique et à l'étranger, que ce soit en solo ou avec ses Mighty Gators. Plus de 350 concerts en 2012 et 2013. Il a représenté la Belgique lors de l’European Blues Challenge à Berlin. Un concert mémorable à l’Ancienne Belgique en 2013. Il a partagé la scène avec notamment BB King, Jack Fogerty, Jimmy Vaughan, Canned Heat, John Primer.

http://www.lightninguy.com

Vocal, slide & harmonica : Guy Verlinde
Guitars : Toon Vlerick
Bass : Karl Zosel
Drums : Thierry Stiévenart

Meneguins (B)
(en première partie à 20h30)

Quatre musiciens issus d’une culture musicale aux influences soul, jazz, rock. En 2014, il crée le groupe « Meneguins », avec un répertoire essentiellement axé sur du « blues-funk ».
En plus de leurs compositions personnelles, ils vous interprèteront quelques reprises de John Mayer, Eric Clapton, BB King, Robben Ford, …

Vocal, guitars : Dom Ferrante
Bass : Vincent Crisci
Keyboard : Rosario Randazzo
Drums : José Mathonet




Abonnement 5 concerts: 60 €

Concerts + barbecue (réservation avant le 16 mai) : 32 €
 
::: Blues ::: The BluesBones (B) :::
::: Vendredi 24 avril 2015 ::: de 20h30 à 23h55 :::
The BluesBones a été formé en 2011 par des musiciens expérimentés provenant d’autres blues bands : Nico de Cock au chant, le guitariste Andy Aerts, le bassiste Ronald Burssens et Dominique Christens à la batterie. Depuis, Stef Paglia, un jeune guitariste talentueux de 18 ans a rejoint le groupe.

Dès sa première année, le groupe participe au Belgian Blues Challenge et est récompensé par le prix du public. Des débuts tonitruants !

En 2012, le groupe sort son premier album « Voodoo Guitar » et en 2013 « Live at The Bosuil ». Le troisième album est prévu pour le printemps 2015.

L'enthousiasme, l'engagement sans bornes et l'amour pour le blues des musiciens vous enchanteront. Leurs influences: Jimmy Hendrix, Stevie Ray Vaughan, Joe Bonamassa, Walter Trout.

Leur but avoué: to play the blues that gets to your bones!



Abonnement 5 concerts: 60 €
 
::: Blues ::: Ron Hacker (USA) :::
::: Vendredi 20 mars 2015 ::: de 20h30 à 23h55 :::
« La première fois que j'ai eu le Blues, … je veux dire vraiment eu le Blues, c’était en 1956. Un ami et moi avons été attrapés en flagrant délit de pillage de parcmètres. J'avais onze ans – il en avait douze. Nous sommes allés directement en maison de correction !

Les éducateurs de ce centre pour délinquants juvéniles étaient tous de jeunes Afro-américains d’une vingtaine d’années ; et ils nous ont fait partager leur musique, comme les adolescents le font entre eux.

En '56 ce qu’ils écoutaient était "Elmore James", "Howlin' Wolf", "Muddy Waters", "B.B. King", "Jimmy Reed". Je suis tombé amoureux de leur musique, et dès lors cela a fait partie intégrante de ma vie.

Par la suite, ayant mûri, j’ai essayé de me concentrer plus à jouer le Blues qu'à le vivre et le subir. »

Après avoir appris seul à jouer de la guitare, Ron Hacker fait la rencontre du vieux et respecté Yank Rachell, l'associé du mythique Sleepy John Estes. Yank forme Ron sur les subtilités du Blues du Delta, et dans ce processus ils deviennent des amis inséparables.

C’est l'acteur Peter Coyote qui aide Ron à obtenir son premier contrat à San Francisco dans un coffee shop du coin. A la suite de cela, il ne faut pas longtemps à Ron Hacker pour réunir les musiciens qui vont devenir son band, les Hacksaws, pour bientôt faire trembler les murs de tous les clubs de la baie de San Francisco.

Depuis, Ron a joué chaque festival majeur en Californie, y compris le "Monterey Jazz Festival", le "San Francisco Blues Festival", le "Marin County Blues Festival" et le "Long Beach Blues Festival". Ron Hacker a aussi très largement sillonné l’Europe jouant dans les festivals majeurs en Belgique, Danemark, France, Hollande, Allemagne et Norvège.

À ce jour, Ron a sorti dix albums sous son nom : "No Pretty Songs", "Bar Stool Blues", "I Got Tattooed", "Backdoor Man", "Burnin’", "Live In Holland", "Mr. Bad Boy" , "My Songs", "Filthy Animal" en 2011 et "Live in San Francisco" en 2012. Il participe aussi à de nombreux enregistrements comme guitariste. On note une performance remarquée sur "Orphans" le triple album de Tom Waits nommé au Grammy Awards en 2006.

En 2005, le cinéma fait appel à lui pour le rôle du "Blues Guy" dans le film "Just Like Heaven". Artiste complet et polyvalent, comme écrivain, il publie son autobiographie sous forme d’un "pulp memoir", intitulé "White Trash Bluesman".
Mais c’est sur scène que l’on prend la mesure de la générosité et de la virtuosité de Ron Hacker ; fortement influencé par Elmore James, avec son Bottleneck il maîtrise la guitare Slide à merveille. Parfaitement sincère et direct avec son public, c’est à un rythme soutenu que les différentes ambiances sont abordées durant le concert ; parfois le son se fait roots, parfois il se durcit pour être plus proche de celui d’un George Thorogood.

Toujours secondé par une section rythmique efficace, sa voix rauque et chaleureuse colle parfaitement au style énergique et authentique de sa musique.

Site : http://www.ronhacker.com



Abonnement 5 concerts : 60 €
 
::: Blues ::: Ina Forsman (Finland) :::
::: Vendredi 27 février 2015 ::: de 20h30 à 23h55 :::
Mademoiselle chante le blues …

A 19 ans, la chanteuse Ina Forsman est l'étoile montante de la scène finlandaise du blues. Lorsqu'elle n'avait encore que 6 ans, elle décida de devenir chanteuse. Avec beaucoup de détermination et de dur labeur, elle est parvenue à démarrer sa carrière artistique dès ses 17 ans, après une interprétation à couper le souffle de la chanson "All I Could Do Is Cry" (Etta James) lors de la finale d'un show télévisé "Idols". Ce jour-là tout le monde a pu se rendre compte qu'une nouvelle étoile du blues était née. Après cette performance, le légendaire harmoniciste blues finlandais Helge Tallqvist l'a emmenée sur la route avec lui pour faire son éducation dans le blues. Ainsi démarrait son aventure avec le blues …

A 18 ans, Ina enregistre son premier album qui remporte la deuxième place à la remise des prix du "meilleur album blues de l'année" en Finlande. A peine un an plus tard, Ina Forsman remporte le Blues Challenge finlandais et représente son pays au Blues Challenge européen à Riga (Lettonie) en avril 2014. La prestation et la voix de la jeune Ina ont fait forte impression et lui ont offert la 4ème place parmi les 20 groupes en lice. La scène européenne du blues craquera sans aucun doute pour cette "jeune fille à la voix puissante", deux tournées européennes (y compris en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en France) sont d'ailleurs déjà bouclées pour 2015.

Outre ses propres morceaux de blues contemporains, Ina propose un répertoire incluant également des classiques du blues des années '50 de Magic Sam, Etta James, Slim Harpo, Muddy Waters, Little Walter,… Son mix de contemporain et d'ancien est une formule qui fonctionne parfaitement. Le "Ina Forsman Band" a été décrit comme: frais, contemporain, surprenant et moderne. La preuve: ses concerts attirent de nombreux jeunes.

Pour ses tournées européennes, Ina travaille en collaboration avec l'artiste Blues belge Lightnin' Guy qui a réussi à réunir les meilleurs musiciens blues pour accompagner Ina:
· Steven Troch (harmonica): Vainqueur de l'International “King Of Swing” Harmonica Battle à San Francisco (USA) et un des moteurs de l'excellent groupe “Fried Bourbon”.
· René Stock (basse): l'épine dorsale des “Electric Kings”, la meilleure formation blues belge de tous les temps, il tourne aussi en permanence avec des artistes nationaux et internationaux de la scène blues.
· Erik ‘King Berik’ Heirman (batterie): a tourné avec des artistes américains tels que Studebaker John et Super Chickan. Il est réputé pour son jeu" old school" inspiré de celui de Fred Below.
· Lightnin’ Guy Verlinde (Guitars): vainqueur du Belgian Blues Challenge 2011, élu “Best Live Act” in 2012.

“Ina Forsman est une jeune et attachante chanteuse blues finlandaise, douée d'une voix intense et puissante et d'un profond feeling, qui sait exactement quand, comment et où elle doit effectuer le mélange de sa musique. Elle est la nouvelle révélation de la scène finlandaise indie blues et a assurément un bel avenir devant elle" BluesNews.fi

Site : http://www.inaforsman.esy.es/


Abonnement 5 concerts: 60 €

 
::: Blues ::: Rusty Roots (B) :::
::: Vendredi 28 novembre 2014 ::: de 20h30 à 23h55 :::
Abonnement 5 concerts: 60 €

Rusty Roots est un des meilleurs groupes belges de la scène blues. Roots propose un style qui se renouvèle sans cesse au gré de ses albums : du blues à l’américana en passant par la soul. Les musiciens sortent cette année leur 4e album « Your Host », produit par Mario Goossens (Triggerfinger) et dont un des titres a été repris par Coldplay.

Line-up
Jan Bas: Vocals, Guitar
Nico ‘Tutt’ Vanhove: Drums
Stefan ‘Body’ Kelchtermans: Bass
Bob Smets: Guitar

Discography
2006: 100 Miles
2008: Electrified
2011: Something ain’t right
2014: Your Host

www.rustyroots.com